Aiyana TESCH

Etudiante ingénieure en mécatronique

Elle a tout récemment appris qu’une loi avait été établie en 1972 pour garantir l’égalité salariale. Ainsi, cela devrait faire maintenant 49 ans que femmes et hommes devraient être payé.e.s de manière égale pour un même poste. Or cela n’est de loin pas le cas. Elle espère beaucoup que cela changera dans les années à venir. Au-delà de l’égalité des genres, elle souhaite également que chaque personne se sente libre de choisir un métier sans se sentir restreinte par les clichés de genres qui y sont reliés.

Aiyana se démarque par

Une passion démesurée pour les tartes au citron meringuées. Mais aussi, plus sérieusement, par son intérêt pour la robotique. Elle possède des connaissances dans plusieurs langues informatiques comme le C, le C++ et l’assembleur. Elle pratique aussi de la gymnastique artistique, un sport qui la fascine au plus haut point par son élégance combinée à une extrême difficulté.

Etudes choisies

Ce qui a toujours fasciné Aiyana, c’est la robotique. Les possibilités qu’elle nous offre aujourd’hui, mais aussi toutes celles que l’avancement de la science nous fera atteindre demain. Cela était sûrement un peu naïf de sa part, mais elle voulait absolument participer à l’invention des machines les plus farfelues. « Qui sait, dans 40 ans aurons-nous peut-être la possibilité de nous déplacer avec des robots volants comme dans les films de science-fiction ? » Cela l’a alors poussée à considérer des études d’ingénieur. C’est durant le forum franco-allemand qui a lieu chaque année à Strasbourg qu’elle a découvert la formation en mécatronique à l’INSA. Il s’agit d’une filière qui lie à la fois la mécanique, l’électronique et l’informatique, ce qui offre un large spectre de connaissances indispensables à la robotique. Et elle s’est lancée !

Particularité

Bilingue français-allemand, bonne maitrise de l’anglais.

Devise

„Übung macht den Meister“. Cette expression allemande se traduit par : l’entraînement fait le maître. Peu importe qui nous sommes, d’où nous venons, nos capacités se forment à partir du travail que nous y consacrons. Que cela soit dur ou simple, lorsqu’on prend son courage à deux mains pour donner un maximum, on peut arriver à tout !

X